AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
I am a wolf without his pack - Soren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
messages : 65
Date d'inscription : 21/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: I am a wolf without his pack - Soren
Ven 21 Oct - 22:32



SØREN "Vali' MADSEN
Darkness cannot drive out darkness; only light can do that. Hate cannot drive out hate; only love can do that.

Ton identité

nom : J'en ai  eu de beaucoup de sonorités différentes, aujourd'hui j'ai pris le nom de Madsen en piochant tout simplement dans un bottin. Pour moi, il n'a aucune signification, si ce n'est la protection de mes origines. ▲  prénom :  Vali est le nom que m'a donné ma mère à la naissance, mais désormais je ne peux plus le porter. J'ai choisi le  prénom Soren, assez connu dans ce coin du monde, assez passe partout, comme moi. ▲  âge et date de naissance :  D'apparence jeune, mon âge humain se situe en milieu de vingtaine, environ 25 ans humain, c'est en tout cas ce qu j'ai marqué sur ma carte d'identité. Né le 2 mai 1991. En vérité, j'ai plusieurs siècles au compteur, je suis un ases, fils du dieu de la ruse et de la plus douce des femmes.▲ statut civil : Célibataire, au regard perdu sur une chevelure que je n'arrive pas à oublier. ▲  orientation sexuelle : Les femmes, ce n'est pas plus compliqué que ça.▲ Quel dieu, créature ou héros es-tu ? :  Vali, bien peu connu dans la mythologie souvent confondu avec mon oncle, très régulièrement oublié, les versions sont souvent erronées. Fils de Loki et de Sigyn, j'ai vu le jour en même temps que mon frère, même si j'ai poussé mon cri en dernier. Enfant presque mort-né, c'est sur moi que le choix des Ases s'est porté pour venger Balder et punir mon père. Transformé en loup, j'ai tué mon frère jumeau dans un acte de fureur, conscient de chacun de mes gestes que je ne pouvais contrôler, pris dans la rage du loup. De ses entrailles gisantes au bord de mes pattes on a attaché mon père, le condamnant pour ses crimes. Quant à moi, j'ai pris la fuite, honteux, désespéré, solitaire, ravagé... Fils aimé, devenu fils déchu. Loup de meute devenu loup solitaire, la pire des punitions. Je serais capable de tout donner, pour revivre ne serait-ce qu'une seconde en compagnie de ma mère et de mon frère dans ses années bénies où nous pensions que rien ne nous arriveraient jamais. ▲  metier : De petites boulots en petit boulots.▲  situation familiale : Un père disparu dont le simple souvenir réveille en moi une colère sourde et nourrit par des années de haine, une mère que j'ai retrouvé mais que je n'ose approché, trop apeuré qu’elle puisse me repousser. Un frère que j'ai tué, sans le vouloir, en luttant pour reprendre le contrôle de la bête, sans succès. . Des oncles qui m'ont maudit... Des tantes douces dont j'aimais écouter les histoires blottit tendrement contre ma mère. Une grande famille, détruite, éparpillée, dont il ne reste plus que des fragments.  ▲  traits de caractère :  Doux, sociable, intelligent, rieur, taquin, renfermé, protecteur, mystérieux, sauvage, aimant, tendre, profondément humaniste, calme, rêveur. Ainsi était Vali lorsqu’il vivait à Asgard en compagnie de son frère et de sa mère, parfois de son père, mais Loki n’a jamais été très présent, ni un père dont on a un souvenir mémorable. Vali a toujours été l’opposé de Loki, il a hérité de la bonté et de la tendresse de sa mère, pas sournois pour un sou, refusant la violence, réfutant les accès de colères. Son regard bien souvent posé sur les hommes, curieux de la vie sur Midgard. Vali devenu Soren, âme perdu, vagabond que l’on voit avant qu’il ne disparaisse en une fraction de seconde. L’enfant vivant a laissé place à un être désespéré dont l’âme a depuis longtemps était rongé par la culpabilité. Des millénaires se sont écoulés et il entend encore les cris de son frère le suppliant d’arrêter sa mise à mort. La colère a fini par naître dans le cœur si pur de cet enfant aimé. Colère qu’il a toujours contrôlée par crainte de devenir un jour comme ce qu’il hait. Et pourtant, les hommes le fascinent toujours par leur capacité à se relever, à ne pas abandonner. Ce courage qu’ils ont de pas courber l’échine face à l’adversité. Ainsi Vali n’est totalement mort, il est toujours bien présent, quelque part, caché par une culpabilité sans nom d’un enfant qui sans le vouloir à détruit sa propre famille. ▲  groupe : Aussi surprenant que cela puisse paraître, il partage les idéologies du groupe Heart Of Gold. Pensant, peut-être à tort, que hommes et Dieux peuvent cohabiter sans heurts.  ▲  crédits : TAG



Ton idéologie
Tes tics et manies
Tes pouvoirs

 

Tes valeurs

Avant tout le libre-arbitre, pouvoir être libre de ses choix sans craindre les représailles d’une personne plus haut placée que vous, sans craindre qu’il abatte ses foudres sur vos erreurs, vos idées divergentes, sans peur qu’il vous haïsse parce que vous êtes différent. L’importance de la famille, ses liens indéfectibles qui lient des êtres entre eux sans que rien ne puisse jamais les séparer. Les liens familiaux ont une force insoupçonnée que ce soit positivement ou négativement d’ailleurs. L’amour peut-être, car il est le seul à pouvoir atténuer la haine. Il donne la force aux faibles, offre courage et espoir à ceux que l’on oublie bien souvent. L’amour est une force bien souvent oubliée, mais pas de l’enfant loup, sûrement parce que c’est cet amour qui lui a permis de survivre durant tant d’années. Cet espoir qu’un jour, il pourrait retrouver sa mère et qu’elle lui pardonnerait ses péchés. Soren n’a jamais été un grand guerrier, bien plus intéressé par les livres. Il n’a jamais compris l’intérêt qu’ont les hommes et les dieux de faire la guerre, comme il n’a jamais compris le désir de pouvoir qui animait son père.

Soren a toujours aimé l’humanité, enfant, il se rendait souvent auprès de son oncle Thor, gardien de Midgard. Il lui arrivait très souvent de s’endormir en l’écoutant, raconter des histoires passionnantes. De là est né une vraie fascination de Vali pour l’humanité. Fascination qui n’a jamais vraiment plus à son père, mais Vali était curieux et il n’hésita pas à voyager plusieurs fois pour essayer d’en apprendre plus sur ces étranges créatures. Rapidement conquis par leur force, mais aussi leur faiblesse. Vali aime penser que les hommes sont libres de leur choix. Il n’est donc pas pour le retour des dieux, encore moins des dieux Nordiques vers lesquels il éprouve une certaine haine. Il ne comprend pas pourquoi les dieux se sentent si supérieur vis-à-vis de l’humanité alors qu’ils possèdent finalement les mêmes faiblesses : toujours prêt à s'entretuer, peu enclin au pardon, fascinés par la guerre, tout en prêchant des idéaux. Finalement bien peu différentes de ces créatures qu’ils aiment juger insignifiantes.




Tes habitudes

▲Soren déteste les foules et les rassemblements, il les fuit comme la peste. Plus il y a du monde, plus il y a du bruit et plus s'est compliqué pour lui de se concentrer, bien souvent, il ressent le besoin vital de s’enfuir. Un instinct de survie propre au loup qui ne le quitte jamais. ▲ C’est un grand lecteur, il adore les bibliothèques, préférant lire dans ce lieu, dans un fauteuil moelleux que tout seul chez lui. Curieux, beaucoup de ses lectures ont pour thèmes les mythologies, même nordique. ▲ Il n’a jamais cherché à faire de grandes études, préférant faire des petits boulots par si par là. Il est d’ailleurs rentré dans son actuel en tant que stagiaire, avant d’être embauché pour sa capacité à se faire si bien accepter par la meute. Pas vraiment surprenant quand on sait qu’il partage pas mal de choses avec les loups. ▲ Il ne rate pas une seule émission de sa mère, c’est un rendez-vous obligé pour lui. Parfois, il lui arrive de se rendre où elle travaille, il la regarde sortir, la suit, puis repart avant qu’elle n’ait pu s’apercevoir de sa présence. ▲Soren aide très souvent les gens qui croisent sa route : aider une grand-mère qui veut traverser, ramasser des affaires que la personne devant lui à fait tomber. Rien de très héroïque, mais ça lui fait du bien. ▲ Il adore le cinéma, même s’il a du mal avec les films de super héros, quoique l’adaptation de Thor l’a bien fait rire. Celle de son père, il préfère ne pas en parler. Il passe très souvent sa main dans sa tignasse brune et ça a commencé quand il était tout petit. ▲ Souvent, il s’assoit sur un banc dans un des parcs de la ville et observe les familles vivre, ça le rend nostalgique, mais en même temps ça lui fait du bien. ▲ Il ne passe pas une semaine sans qu’il se rende sur la tombe d’une femme qu’il a aimée autrefois : Sanna Hálfdan née en 1895 et morte le 2 juillet 1952. ▲ Soren fait partie d’une association pour la protection des loups. Il ne passe pas mal de temps à essayer de redorer le blason de cet animal souvent décrié. ▲Il pense encore très souvent à son frère. Il rêve quasiment chaque nuit de sa mise à mort. ▲Soren a ses habitudes, il prend très souvent le même chemin, va aux mêmes endroits, disons que c’est une sorte de thérapie, un moyen de contrôler sa vie. Au moins, il sait où il va. ▲ Il adore la nourriture asiatique en particulier les ramens. ▲ Il lit plusieurs mangas dans une semaine. ▲Il a un chien : Silver, un chien-loup de saarlos qui le suit partout.



Ce que tu es capable de faire

Ils sont aux nombres de trois. À Asgard, il n’en avait aucun, si ce n’est celui qu’on accorde aux Ases : L’immortalité. Ses pouvoirs sont venus après, quand il est arrivé sur Terre. Ils sont liés à la dernière partie de sa vie, quand il a été transformé en loup. Une malédiction qui a laissé pas mal de traces. Tout d’abord, Vali est capable de communiquer avec n’importe quelle espèce animale, mais il y arrive plus facilement avec des mammifères. La communication est toujours plus délicate avec les invertébrés et les bestioles à sang-froid. Le plus souvent, il ne le contrôle pas, c’est-à-dire qu’il peut parfaitement rentrer en contact de pensée avec un chien quand il se promène dans la rue. Souvent, ça le fait sourire, parce que mine de rien, les animaux ne sont pas si bêtes que ça. Le deuxième don n'est pas des moindre est directement lié à sa transformation.

Il a les sens exacerbés, c’est-à-dire qu’il a une ouïe, un odorat et une vue beaucoup plus développés que la moyenne. Il peut voir clairement à plusieurs centaines de mètres la couleur des yeux d’une personne par exemple. Pour terminer et pas des moindre.

Soren se transforme toujours en loup. Son arrivée sur terre n’a pas brisé sa malédiction. Le seul souci, c’est qu’il n’a aucun contrôle sur celle-ci. Il ne choisit pas de se transformer, comme il ne choisit pas de reprendre forme humaine, même si ça reste plus facile de ce côté-là. Ne pensez pas qu’il se transforme en un loup normal, ça serait une erreur. Il prend la forme d’un loup de grande taille, presque équivalente à celle d’un cheval, atteignant 1m50 au garrot. Une créature qui n’a donc rien à faire dans le monde des humains. Soren le sait bien, raison pour laquelle, il tente par tous les moyens d’arriver à contrôler son don. Si lors de son arrivée sur terre, il se transformait très régulièrement pouvant passer des semaines sous sa forme lupine, désormais avec le déclin des croyances, son pouvoir s’est aussi amenuisé pour son plus grand plaisir. Mais il n’est à l’abri de rien, en cas de grande colère ou de panique, il peut toujours perdre le contrôle et se transformer. Une fois la transformation effectuée, il lui est très difficile de garder les idées claires, il doit lutter avec la rage offerte par Odin. Sachant parfaitement que Vali ne montrerait jamais aucune signe d’agressivité, le roi de toute chose a donc décidé qu’une fois transformée, il perdrait toute humanité. Raison pour laquelle, il a tué son frère. À chaque transformation, Soren essaie donc de retrouver cette humanité


Le joueur derrière l'écran

ton pseudo : Melo  ▲ ton âge  : trop vieille▲ ton  pays : France ▲ ta fréquence de connexion :▲ Presque tous les jours comment t'es arrivé ici ? Bazzart ▲ ton avis sur le forum : J'adore l'univers, il me tarde de pouvoir RP  Scénario ou inventé ? Inventé ▲  acceptes-tu une âme soeur et une cible ? Yep pour les deux ▲ un commentaire ?Je vous aime  


Dernière édition par Søren Madsen le Dim 23 Oct - 20:23, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
messages : 65
Date d'inscription : 21/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren
Ven 21 Oct - 22:32


La genèse
Hope is being able to see that there is light despite all of the darkness.



il était un dieu



Demeure de Loki et Sigyn, Asgard, terre des Ases.

Sous le soleil resplendissant de ce milieu de journée, la cour était remplie de vie. De jeunes garçons qui s’entraînent à rivaliser, enchaînant feintes, attaques et éclats de rire. Narvi, en impose comme toujours, sournois, intelligent, capable de tourner la situation à son avantage en une fraction de seconde, il ne met pas bien longtemps à faire courber l’échine à ses adversaires. Quelques mètres plus hauts, perché sur le balcon, laissant ses jambes pendre dans le vide? son propre jumeau l’observe. un livre à la main, une pomme dans l’autre. Il tente de la faire flotter dans les airs, mais hélas cela ne dure que quelques secondes avant que la pomme ne se fasse appeler par les lois de l’attraction et tombe en plein sur la tête de Narvi qui ne met pas bien longtemps à tourner son regard vers son frère. « Pourquoi tu viens pas ? » Vali sourit, mais ne répond pas. Il n’a pas envie de dire pourquoi, mais il ne trouve aucun intérêt à se battre et encore moins à essayer de prendre le dessus sur les personnes qui l’entourent. « Vali ? » Une douce et mélodieuse voix retentit dans ses oreilles d’enfant. Un large sourire se dessine sur ses lèvres et le jeune garçon d’une dizaine d’années abandonne rapidement son perchoir pour courir en direction de sa mère. « Tu devrais aller dehors pour jouer avec ton frère. » L’enfant se balance d’un pied sur l’autre hésitant. « Je… veux pas y aller. » Avoue-t-il. « Je n’aime pas ses amis. » Et il n’aime pas leur jeu non plus. Vali sait très bien que s’il se mêle à eux, il sera un poids et que son frère fera tout pour essayer de l’intégrer se gâchant ainsi sa propre partie. Malgré leurs différences, les jumeaux ont toujours été très proches. Ils sont les deux faces d’une même pièce, incapable de vivre sans l’autre, dépendant. Ensemble, ils sont capables de tout, l’un calmant son double, l’autre lui donnant le courage nécessaire pour ne jamais courber l’échine. « Tu ne veux pas me raconter l’histoire de la création d’Asgard encore une fois. » Un sourire suppliant se dessine sur son visage de gamin. Il ne met pas longtemps à faire craquer sa mère qui s’assied sur un boudoir. « Mais après tu rejoins ton frère. » Il acquiesce avant de précipiter vers elle, s’enroulant dans ses bras protecteurs pour l’écouter lui raconter l’histoire d’Asgard de sa voix divine. L’on pourrait dire que l’enfance de Vali a été bercé d’amour, cela pourrait être vrai, s’il avait été élevé uniquement par sa mère. Ses relations avec son frère ont toujours été conflictuelles. Il a toujours compris les raisons de son père, après tout, il était son exact opposé, un chiot dans une meute de loup enragés. Comment aurait-il pu accepter cet enfant qui a chacun de ses gestes lui rappelait qu’on ne peut jamais être maître de tout. Si Loki a bien essayé de changer son fils, il a fini par abandonné, le rejetant par la même, affectant à jamais cet enfant rempli d’amour même envers le pire des pères.

Asgard, quelqu’un temps avec le ragnarok

« Allez… » Vali soupire avant de prendre appui sur ses mains pour se glisser le long du vieil arbre qu’il l’a vu grandir. « Maintenant ? Vraiment ? » Narvi rit avant de donner une accolade franche à son frère. « J’ai besoin de toi, de ton âme de poète, je serais incapable d’écrire cette lettre, toi, par contre … » Vali lance un regard blasé à son frère. Quand il s’agit de séduction, son jumeau est un peu dépassé et à chaque fois, il se tourne toujours vers la même personne : Vali. Il lui est d’ailleurs arrivé plusieurs fois d’aller à des rendez-vous pour sauver les coups de son frère, sans jamais se faire reconnaître, passant avec succès pour son frère. Mentir ça n’a jamais été le point fort de Vali, il n’y consent pour que tirer Narvi des mauvaises passes dans lequel il s’est mis et prendre les baffes à sa place. Mais cette fois-ci, il semble vraiment amoureux, alors pourquoi pas… « D’accord… » Narvi ne met pas longtemps avant de passer son bras autour des épaules de son frère. « Qu’est-ce que je ferais sans toi? » « Pas grand-chose. » « Je t’inviterai à mon mariage et je donnerai ton prénom à notre premier fils. » « Quel honneur » . C’est sous les rires des deux jumeaux que la porte de la demeure s’ouvre en fracas. « C’est ? » En quelques secondes, les deux frères se font saisir par les gardes d’Odin. Immédiatement, Narvi tente de se dégager, hurlant, jurant. Vali reste calme, jusqu’à ce que les gardes séparent les deux frères. « Lâchez-moi ! » Il se débat de toutes ses forces jusqu’à qu’on le balance dans un espace clos, Il se redresse, essuie la poussière qui se trouve sur ses genoux avant de regarder autour de lui. De nombreux Ases sont rassemblés, mais Vali ne comprend pas tout de suite ce qui se passe. Son regard se pose sur Odin qu’il a toujours aimé, respecté, il lui dédicace même un sourire avant que celui-ci n’abaisse sa main et disparaisse. Perplexe, Vali pose alors son regard sur son frère. « Va t’en ! » Hurle Narvi, mais Vali reste pourtant immobile, bien trop candide pour comprendre le mal qui anime Asgard. Soudain, une douleur fulgurante lui tord les entrailles, il chavire, s’écroule au sol, hurlant tout l’air qu’il a dans ses poumons. Il sent son frère à ses côtés le suppliant de se relever, mais Vali ne contrôle plus rien. Ses os se brisent, son corps s’allonge, il est bientôt recouvert d’une épaisse toison noire. Son regard se pose de nouveau sur son frère, il ne comprend pas. Il colle son énorme tête contre le torse de Narvi, se redressant du mieux qu’il peut. Son frère passe ses bras autour de lui, le rassurant. Vali s'apaise, il tente de communiquer, mais aucun son ne sort de sa gorge. Au loin, il entend hurler Odin, l’instant d’après, il est de nouveau percuté par une magie puissante aliénant toute son humanité, le transformant en un monstre sanguinaire. C’est un combat intérieur qui commence pour le jeune Ase, il lutte avec acharnement pour calme la bête, mais il est trop faible. Quand le loup plonge ses dents dans le cou de son frère et le brise, il entend crier sa mère, mais il ne peut rien faire tandis qu’il agite dans sa gueule le corps disloqué de son frère. Seules des larmes perlent aux coins de ses yeux, seul signe que Vali n’est pas encore mort. Ses crocs brisent les os, ses griffes déchirent les chairs, rien n’est en mesure de le calmer jusqu’à qu’il est achevé sa besogne et que seules les entrailles de son frère gisent entre ses pattes. Le reste est désormais mélangé à ses poils, la terre et le sang. Une flèche fuse se plantant dans une de ses hanches, il hurle avant de se tourner vers les Ases. Il grogne, dévoile chacune de ses dents. Pendant un court instant, son regard se pose sur sa mère, c’est tout son désespoir qui a permis à Vali de reprendre le contrôle. Il l’observe pendant un court instant, si seulement il pouvait lui dire à quel point il est désolé... Mais il ne peut pas et il sent que la bête regagne du terrain. Alors Vali fait la seule chose dont il est capable, il fuit, bondissant par-dessus l’enclos, s’enfonçant dans les terres peu connues, jusqu’à ce que la fin des croyances des hommes lui rende son identité.

Aujourd'hui

Vali s'est réveillé dans un manteau de neige. La bête avait laissé place à l'enfant qu'il était encore quand on compare le peu d'année qu'il avait en tant qu'Ase. C'est une humaine qui lui vint en aide les premiers mois, le laissant vivre dans sa petite maison perdue dans la forêt. Vali est resté des années avec elle, l'observant évoluer et vivre, jusqu'à ce qu'il comprenne que son temps était venu de partir. Pendant de longues années il a erré, longtemps en loup au début, jusqu'à ce que l'homme arrive à vraiment reprendre sa place. Il refusa catégoriquement de se lier aux Dieux, demeurant un anonyme parmi les hommes. Il voyagea, découvrit le monde, en particulier en Norvège. Il est arrivé en Suède quelques siècles auparavant. Il est tombé amoureux d'une humaine et pendant un temps, il a voulu oublié sa condition, mais bien rapidement, il a compris que leur histoire était vouée à l'échec. Lui dieu immortel, elle, humaine, soumise aux lois de l'âge. Refusant de la priver d'une vie, Vali s'est effacé, mais il l'a toujours observé de loin.  Quand elle est tombée malade, il lui a rendu visite à l'hôpital. Elle l'a automatiquement reconnu, lui assurant que durant toutes ces années, elle avait toujours su qu'il n'était pas loin. Elle est morte dans ses bras, à seulement 57 ans. Depuis Vali se rend chaque semaine à sa tombe, c'est d'ailleurs l'une des seules de cette époque où des fleurs y sont déposées régulièrement.
Il a depuis longtemps perdu sa joie de vivre, rongé par la culpabilité, la solitude. Il y a peu, en zappant sur une chaine télé, il a reconnu sa mère, un choc pour l’ancien Ase qui a mis énormément de temps avant de se décider à aller la retrouver. Hélas, il n’a jamais eu le courage de se présenter à elle, préférant l’observer de loin. Il lui arrive de la suivre quand elle rentre chez elle, puis il finit par reprendre sa route. Il craint qu’elle ne le repousse. Vali n’a jamais réussi à se pardonner la mort de son frère, il ne voit pas comment sa mère aurait pu le faire. Quant à la guerre qui oppose les dieux, Vali n’en a que faire… Il se contente de protéger les hommes qui croisent son chemin, un moyen de réparer la vie qu’il a brisée des siècles auparavant.



Dernière édition par Søren Madsen le Dim 23 Oct - 20:31, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
messages : 133
Date d'inscription : 21/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren
Ven 21 Oct - 22:34

Le plus beau de tous Viens faire un calin à moman
Revenir en haut Aller en bas
avatar
messages : 56
Date d'inscription : 04/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren
Ven 21 Oct - 22:36

Un petit loupiot !! Comme Daniel est cute, c'est un choix génial, j'approuve ! ** Bienvenue parmi nous jeune homme, bonne rédac' de fiche et si tu as des questions, n'hésite pas à contacter le staff ! <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
messages : 65
Date d'inscription : 21/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren
Ven 21 Oct - 22:41

Ma petite moman d'amour

Miko: Tu as vu je te surnomme déjà . J'hésiterais pas si besoin s'en fait ressentir
Revenir en haut Aller en bas
avatar
messages : 294
Date d'inscription : 12/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren
Sam 22 Oct - 9:34

C'est trop triste !
Je ne connaissais pas l'histoire de Vali (je suis une inculte, je reste campée sur ma mythologie grec même si celle nordique me fascine) mais ce que tu en dis et raconte ça me donne envie de connaître son mythe ! Vali il est trop chou, un petit louveteau que Persé aimerait bien adopter !
J'ai hâte de connaitre la suite, comment il s'est débrouillé quand il est apparu sur terre
Bienvenue chez toi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
messages : 133
Date d'inscription : 21/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren
Sam 22 Oct - 10:12

Pas touche à mon fils même si c'est vrai qu'il est trop chou
Revenir en haut Aller en bas
Gods dies
messages : 123
Date d'inscription : 02/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren
Dim 23 Oct - 20:00

un petit loup
il faudrait lui passer une laisse
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
messages : 84
Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren
Dim 23 Oct - 20:07

DANIEL bienvenu sur le fofo avec ce super dieu !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
messages : 294
Date d'inscription : 12/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren
Lun 24 Oct - 8:21


Validation
Gods die and everybody forget them



Le commentaire



C'est pas permis de faire un personnage aussi chou, il est adorable Vali et en lisant ta fiche il me touche, il est si candide qu'on souhaite quand même qu'il prenne sa vie en main (qu'il se venge de Dieux aussi Arrow). Je lirai tes rps pour suivre son évolution parce que tu peux prendre tellement de chemin avec lui, et puis cette innocence que tu lui as donné. Bref j'aime beaucoup .

Le guide de liberté



Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Stockholm et les batailles entre dieux, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pense à faire un détour par la LISTE DES DIEUX. Tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: I am a wolf without his pack - Soren

Revenir en haut Aller en bas
 
I am a wolf without his pack - Soren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pack de dé
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Nouveau super pack de clan !
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRYSTAL EYES :: 
FÖDELSE
 :: LA PRESENTATION :: DANS L'ANTRE DES ARMEES
-
Sauter vers: